La saison débutera le 30 septembre 2019

La Formation à la Scène du Danseur Interprète est intégrée au Centre Chorégraphique Calabash, installé dans le 8ème arrondissement de Lyon. Ville stratégique par son emplacement, point de départ de toutes les destinations internationales et à seulement 2 heures de Paris, c'est aussi un lieu où l'art et la culture ont une place privilégiée. Réputée pour être la ville de la danse en France, Lyon offre aux danseurs un éventail d'événements et lieux de ressources et d'expériences (Centre National de la Danse, Maison de la Danse, Centre Chorégraphique National de Rilleux-la-Pape, Pôle Pik, Biennale de la danse, nombreux festivals,...)

La branche préprofessionnelle de la Cie Calabash s'inscrit dans la dynamique du Centre Chorégraphique Calabash (C.C.C.).

Le CCC c'est un espace de 550 m2 à 15mn en tramway de l'hypercentre de Lyon, avec 2 studios de 85 et 240 m2, un lieu dédié à la Gyrotonic®, un espace détente et 2 bureaux. 

Le CCC c'est surtout le lieu de synergie des projets artistiques et culturels de la Cie. Le point de rencontre et d'échange avec tous les publics et le cœur de la dynamique mise en place depuis plus de 20 ans. Cet espace concentre différents pôles d'action :

  • Formation Professionnelle à la Scène ;

  • Préparation à l'EAT ;

  • Entraînement Régulier du Danseur ;

  • Ecole de danse Calabash ;

  • Résidence pour les compagnies émergentes ;

  • Stages, worshops, masterclass ;

  • Festivals ;

  • Spectacles et scènes ouvertes ;

  • Conférences, expositions, tables rondes,...

[En bref] La Formation à la Scène:

  • Une équipe de 12 formateurs ; 

  • Pour le Jeune Ballet et la Cellule : 

    - Entre 10 et 15 représentations dans l'année dans une dizaine de villes en France et à l'étranger  ;

    - Une moyenne de 6 créations et transmissions de répertoire avec les chorégraphes invités et les chorégraphes formateurs ;

  • Un programme équilibré et pluridisciplinaire :

    (Ateliers chorégraphiques, Classique, Jazz, Contemporain, Horton, Graham, Barre au sol, Théâtre, Gyrotonic®+ intervenants ponctuels)

  • Répertoire et expériences scéniques ;

  • Workshops et masterclass du Centre Chorégraphique ;

  • Programme de spectacles à la Maison de la Danse ;


 
 
 
 

Formation à la scène - 1er cycle

Ce cycle est basé avant tout sur un travail technique de profondeur (placement et structuration du corps du danseur, consolidation et approfondissement de ses acquis techniques, encrage des fondamentaux). Les cours techniques quotidiens en danse classique, jazz et contemporaine et le savoir-faire et les spécificités de chaque enseignant permettront ainsi d'asseoir les bases solides et essentielles sur lesquelles le danseur interprète peut se construire. Les disciplines complémentaires comme le Horton, le théâtre, la Gyrotonic®, les ateliers de recherche et de composition, les semaines de création autonomes et certaines performances,...permettent par ailleurs d'amener les danseurs à développer progressivement leurs qualités artistiques et de rentrer peu à peu dans un travail plus affiné et personnel, celui du danseur interprète. 

Les danseurs ont également l'occasion d'aborder d'autres champs de travail lors d'interventions ponctuelles en Hip Hop, accrodanse, anatomie, pilates,...

Les stages proposés par le Centre Chorégraphique à chaque période de vacances scolaires (sauf Noël) font partie du cursus obligatoire et offrent donc une ouverture certaine sur le travail d'autres chorégraphes.

650 heures.

En bref :

1ère année : acquisition des fondamentaux-structuration-placement-rythme de travail-développement de la conscience corporelle.

2ème année : acquisition et approfondissement des fondamentaux-structuration profonde- placement-composition-recherche-ébauches de projets personnels-développement de la conscience corporelle-approche de la scène.


Formation à la Scène - 2ème cycle 

Au sein de ce cycle, le travail du danseur se poursuit et s'approfondit sur le plan technique, tout en ouvrant le champ du développement artistique de chacun. L'objectif est à la fois de continuer à construire/consolider les éléments de structuration, dans la pluridisciplinarité, et de commencer à s'émanciper du seul travail technique pour trouver une forme de liberté et de singularité dans le mouvement.

L'importance du rapport à l'espace et au temps, la présence, la diversité des états de corps, le rythme, la conscience de l'autre sont des notions clés de l'évolution du danseur dans ce cycle là.

L'intensité du travail en danse classique, jazz, contemporaine, ainsi qu'en Horton, Graham, Gyrotonic®, théâtre, ...se poursuit. 

Le danseur aborde désormais davantage les ateliers de recherche, composition, répertoire, et commence à développer son expérience scénique.

Les danseurs ont également l'occasion d'aborder d'autres champs de travail lors d'interventions ponctuelles en Hip Hop, accrodanse, anatomie, pilates,...

Les stages proposés par le Centre Chorégraphique à chaque période de vacances scolaires (sauf Noël) font partie du cursus obligatoire et offrent donc une ouverture certaine sur le travail d'autres chorégraphes.

650 heures

En bref :

1ère année : Approfondissement des techniques fondamentales - structuration profonde – conscience corporelle - rapport au temps, à l'espace, et à l'autre – composition/recherche – répertoire – stages – approche de la scène.

2ème année : Approfondissement et consolidation des techniques fondamentales – conscience corporelle – diversité des états de corps - rapport au temps, à l'espace, et à l'autre – composition/recherche – répertoire – stages - expériences scéniques.


Formation à la Scène - 3ème cycle

1ère année : Jeune Ballet Calabash

L’accent est mis sur la pratique de la scène et le travail proposé vise à former des danseurs interprètes prêts à rentrer dans les compagnies de danse professionnelles. Un travail technique de fond est constamment et quotidiennement approfondi dans chaque discipline fondamentale (moderne, classique, contemporain, jazz), tandis que les approches complémentaires en théâtre, Gyrotonic®, Graham, Horton…leur permettent d’ouvrir leur champ d’expression et de compréhension artistique. Les danseurs sont amenés dans les ateliers réguliers à développer et affirmer leur identité artistique en s’immergeant dans le processus de création chorégraphique des intervenants ou à travers l'appropriation du répertoire des chorégraphes professeurs et des chorégraphes invités. Le développement de la personnalité et la singularité de chaque danseur est particulièrement recherché au sein de ce cycle.

L'ensemble des créations montées au fil de l’année en collaboration avec les danseurs constitue le répertoire du Jeune Ballet Calabash. Cette jeune compagnie se produit dans plusieurs villes en France ou à l'étranger, sur différentes scènes, et devant différents publics...au minimum 10 à 15 scènes dans l'année. Les danseurs apprennent ainsi à gérer rapidement différents espaces et contextes de performance, et la vie d'une troupe sur une année entière de travail commun, et leur énergie lors des nombreux déplacements. Cette expérience offre par ailleurs l'opportunité de prises de contact avec le milieu professionnel, de rencontres avec les acteurs du spectacle vivant, de confrontations et d’échanges avec les publics. 

Les danseurs ont également l'occasion d'aborder d'autres champs de travail lors d'interventions ponctuelles en Hip Hop, accrodanse, anatomie, pilates,...

Les stages proposés par le Centre Chorégraphique à chaque période de vacances scolaires (sauf Noël) font partie du cursus obligatoire et offrent donc une ouverture certaine sur le travail d'autres chorégraphes.

650 heures.

En bref :

Approfondissement et perfectionnement des techniques fondamentales - raffinement des différents états de corps, des qualités d'intentions et d'interprétation - expérience de différents processus de création – recherche – répertoire – stages - déplacements - pratique régulière et approfondie de la scène.

2ème année : la Cellule chorégraphique 
Prolongement chorégraphique du cycle du Jeune Ballet Calabash, la cellule de recherche est une année de transition vers le milieu professionnel. Cette transition se concrétise par un processus d'autonomisation dans le travail de l'artiste chorégraphique tout au long de l'année et par la construction d'un projet personnel géré et conduit dans tous les aspects spécifiques à la production chorégraphique : il s'agira concrètement pour le groupe de la cellule chorégraphique de monter une pièce tout au long de l'année, qu'ils iront ensuite promouvoir et défendre sur différents rencontres, concours, lieux de performance, supports médiatiques,,.

Le danseur est ainsi amené à penser les moyens de mise en œuvre d'un projet chorégraphique professionnel.

Ce 3eme cycle s'appuie sur l'expérience d'interprète acquise au sein du Jeune Ballet ou d'autres structures: rencontres avec les chorégraphes et différents univers chorégraphiques, processus de création, pratique scénique,...

Tout en continuant à participer à certaines pièces du répertoire du Jeune Ballet et à certains spectacles programmés tout au long de l'année, il intègre un travail de recherche chorégraphique personnel et plus approfondi, et une démarche concrète de recherche des moyens de production d'une œuvre chorégraphique.

Le travail technique quotidien dans les différentes disciplines fondamentales et les ateliers dirigés sont maintenus et approfondis, mais des temps de recherche et de création sont réservés chaque semaine aux danseurs afin de construire progressivement leur projet chorégraphique.

Par ailleurs, les danseurs peuvent bénéficier d'une certaine flexibilité dans l'organisation de leur emploi du temps pour se déplacer et participer à des rencontres et concours  chorégraphiques, des performances, des spectacles, des stages au sein de compagnies, des auditions,...

Les danseurs ont également l'occasion d'aborder d'autres champs de travail lors d'interventions ponctuelles en Hip Hop, accrodanse, anatomie, pilates,...

Les stages proposés par le Centre Chorégraphique à chaque période de vacances scolaires (sauf Noël) font partie du cursus obligatoire et offrent donc une ouverture certaine sur le travail d'autres chorégraphes.

650 heures (minimum).

En bref:

Training technique pluridisciplinaire - raffinement des différents états de corps - recherche et création – conduite d'un projet chorégraphique - appropriation des moyens de production chorégraphique – autonomisation - pratique régulière et approfondie de la scène - stages - mise en relation avec le milieu professionnel.